Comparution de 5 personnes pour fouilles illégales.

Cinq personnes comparaissent vendredi pour le vol et la réalisation de fouilles archéologiques illégales en Côte-d’Or. Près de 2000 pièces gauloises avaient été découvertes dans un champ à Laignes. Un rêve d’enfant qui tourne mal. En 2012, trois passionnés d’archéologie découvrent un trésor dans un champ à Laignes en Côte-d’Or au cours de fouilles clandestines. Près de 2000 pièces gauloises datant du premier siècle avant Jésus-Christ sont mises au jour, disséminées sur une parcelle de 50 mètres carrés. Deux des trois compères décident alors de vendre leur butin pour la somme totale de 30.000 euros, après avoir initialement imaginé les donner à un musée. «Un spécialiste nous a expliqué qu’on allait au-devant de problèmes car on avait déterré le trésor sans autorisation» a expliqué Eddy, un des fouilleurs, au site 20 Minutes. «On n’a pas trop réfléchi. C’est tout de même un an de salaire» fait-il remarquer. Une association luttant contre les pillages archéologiques s’est portée partie civile et a estimé le trésor à 300.000 euros. Pour l’avocat des fouilleurs, Schwerdorffer Randall, ce montant est surestimé mais «en l’absence d’estimation indépendante de l’Etat, on ne sait pas». Il déplore aussi la violence des attaques contre les prévenus. «Ce sont des gens passionnés d’archéologie qui ont peu de revenus et qui n’ont aucune inscription sur leur casier judiciaire. Il ne se sont pas méfiés» explique-t-il.

 

image

Ce vendredi, les trois acolytes sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Dijon avec deux autres personnes – l’intermédiaire et l’acheteur – pour vol et fouilles archéologiques illégales. Le procès qui devait se tenir en juin a été repoussé le temps d’examiner une question prioritaire de constitutionnalité déposée par quatre prévenus. C’est la troisième fois que le procès est décalé. Interpellé le 10 mars dernier en Côte-d’Or, en Dordogne, dans le Puy-de-Dôme et dans le Pas-de-Calais, les prévenus risquent jusqu’à 7500 euros d’amendes pour fouilles clandestines, 3500 euros pour non-autorisation de fouilles et 7 ans de prison. Le motif de vol archéologique est lui puni de 100.000 euros d’amende.

« La loi m’aurait permis de mettre les pièces dans un musée pour éviter ça, je l’aurais fait » dit Eddy un des chasseurs de trésor.

Une perte archéologique

Leur petit manège a été découvert, au début de l’année, par les services archéologiques au détour d’une conversation sur Facebook. C’est aussi par ce moyen que les trois pilleurs avaient été mis en relation, via un intermédiaire, avec l’acquéreur. Des indiscrétions sur internet qui ont alerté les services de l’Inrap, l’Institut national des recherches archéologiques préventives.
La localisation de la découverte a été pertinente pour les archéologues. Laignes est situé à quelques heures de marche d’«Alesia», théâtre d’une bataille décisive de la guerre des Gaules entre les Gaulois de Vercingétorix et l’armée romaine de Jules César. Les spécialistes imaginent que ces pièces pourraient avoir appartenues à des combattants gaulois recrutés par César. Pourtant, avec ce vol, les archéologues ne devineront jamais à quoi correspond exactement le trésor, les précautions d’extraction n’ayant pas été prises par les fouilleurs.
Mais pour l’avocat des mis en cause, le problème est plus large. Selon lui, «on veut en faire des exemples pour dissuader les gens de fouiller avec leurs détecteurs de métaux» détaille Schwerdorffer Randall. Il faut en effet une autorisation préfectorale pour effectuer des fouilles avec un détecteur. Le procès sera «l’occasion de discuter de l’esprit de la loi». «Pourquoi autoriser la vente de détecteurs de métaux alors qu’il est interdit de l’utiliser pour faire des fouilles?» interroge-t-il.

Source : Le FIGARO.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s