Honduras : Les premiers vestiges archéologiques de la Cité blanche sont extraits au cœur de la forêt

Ce sont les vestiges d’une cité perdue au Honduras qui ont été identifiés pour la toute première fois au mois de mai 2012 lors d’une reconnaissance aérienne sur cette zone très vaste de La Mosquitia.

« Pendant 100 ans, des explorateurs et des chercheurs d’or ont parlé des murs blancs d’une cité perdue qui pouvaient être vus au-dessus du feuillage de la selva. Des mythes indigènes évoquent une maison blanche ou encore un lieu en cacao où les natifs se sont réfugiés à l’arrivée des conquistadors espagnols, une sorte d’Éden spirituel, le paradis dont on ne revient pas » déclarait au printemps dernier Virgilio Paredes, le mythe de la Cité blanche était alors relancé avec la révélation d’un site archéologique d’exception dissimulé par une végétation abondante au grand public…

Source : Actu latino – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s