Université en centre-ville à Perpignan : le calendrier sera respecté malgré les fouilles archéologiques

Les fouilles archéologiques de l’îlot Fontaine neuve, où doit être érigé le nouveau bâtiment de la fac, s’achèveront le 29 janvier.

La photo est inédite. Jamais des archéologues n’avaient sondé cette parcelle auparavant et les trous qu’ils ont creusés dans la chaussée seront bientôt rebouchés. Car c’est à cet endroit, 17 rue Émile-Zola, que doit être construit le nouveau bâtiment de l’université en centre-ville.
Les fouilles, entamées le 1er décembre par la société Acter, ont permis de mettre au jour des vestiges intéressants, mais pas suffisamment importants pour bloquer le projet de la faculté. De quoi rassurer la Via Domitia et permettre aux archéologues de compléter leurs connaissances sur l’habitat à Perpignan au Moyen-Âge…

Source : L’Indépendant – Lire la suite ici

Une réflexion sur “Université en centre-ville à Perpignan : le calendrier sera respecté malgré les fouilles archéologiques

  1. mammon

    « Les fouilles, entamées le 1er décembre par la société Acter, ont permis de mettre au jour des vestiges intéressants, mais pas suffisamment importants pour bloquer le projet de la faculté »

    Pas Suffisamment importants !!! Et à nous prospecteurs on nous affirment que nous détruisons des sites archéologiques à chaque sortie et que la moindre trouvaille est intéressantes pour les archéos et importante pour l’histoire et la ils détruisent des monuments et c’est bon ça passe, mais de qui se moque t’on !!!!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s