Ce que le sous-sol de la Quenouille, à Bondues (59), a conservé de nos ancêtres

En 2014, avant le début du chantier immobilier de la Quenouille, avenue De-Gaulle à Bondues, des fouilles archéologiques préventives ont été menées par la société Archéopole, de Linselles. Un travail de fourmi compilé dans un rapport d’opération qui nous en dit plus sur la façon de vivre de nos prédécesseurs.

Lorsque des travaux vont être effectués, comme c’est le cas à la Quenouille, «  les services de l’État peuvent demander un diagnostic  », explique Stéphane Leplus, d’Archéopole. Ainsi, la société linselloise peut être sollicitée pour un premier sondage : «  On ouvre des tranchées sur place et s’il y a des choses qui le méritent, le service régional d’archéologie peut demander à procéder à des fouilles.  » On l’aura compris, cela a été le cas à Bondues. Il faut dire que ce secteur nord-ouest de la métropole lilloise est assez intéressant d’un point de vue archéologique. Bien sûr, on ne découvre pas une abbaye cistercienne, un cimetière mérovingien et un village gallo-romain comme à Marquette-lez-Lille à chaque fois qu’on fouille dans le secteur. En revanche, les archéologues ne repartent jamais bredouilles, et les fouilles de la Quenouille ont notamment permis de faire le lien avec celles effectuées non loin de là, à Marcq-en-Barœul, avant la construction de Domyos (secteur du Cheval-Blanc)…

Source : Nord Eclair – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s