À Dunkerque (59), sur la piste des épaves de l’opération Dynamo

Les jours de forte marée, sur les longues plages du Dunkerquois, d’étranges carcasses apparaissent dans le sable. Un héritage méconnu de la Seconde Guerre mondiale, bientôt à l’affiche d’une superproduction américaine. Visite.

Fin mai 1940. Les Nazis déferlent sur la Belgique et le nord de la France, enfermant les armées françaises et britanniques dans une nasse autour de Dunkerque. Débute alors la plus grande entreprise d’évacuation de l’histoire militaire, la bataille de Dunkerque ou son nom de code: Opération Dynamo. En moins de dix jours, 340.000 soldats alliés rejoignent l’Angleterre. Mais les bateaux qui les transportent ne verront pas tous Albion. Cibles de choix pour les bombardiers allemands, nombre d’entre eux couleront ou s’échoueront sur les plages de la côte d’Opale. C’est ce moment historique, vécu comme un exploit au coeur de la débâcle, notamment chez nos voisins britanniques, que Bruno Pruvost relate chaque mois environ à ses visiteurs…

Source : Le Figaro – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s