Un robot humanoïde révolutionne l’archéologie sous-marine

Dans le futur, l’archéologue sous-marin ne manquera jamais d’air. Un robot humanoïde, surnommé Ocean One, a été testé autour de l’épave de la Lune, près de Toulon. Une première mondiale.

En 1664, le navire amiral de Louis XIV sombre dans la rade de Toulon. Depuis, son épave y gît toujours par 90 m de fond. Un repos séculaire à peine troublé par la venue d’un étrange visiteur du XXIe siècle. D’apparence humanoïde avec sa tête et ses deux bras, le robot Ocean One explore l’épave avec aisance. Équipé d’hélices, il se meut entre deux canons du vaisseau pour récupérer un petit pot en céramique à quatre anses. Après quelques vaines tentatives, dues à des erreurs de calcul, le robot se saisit délicatement de l’objet…

Source : National Geographic – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s