La momie était dans les encombrants de Rueil-Malmaison (92)

Samedi 21 mai, à l’occasion de la nuit des musées, les 1 600 soldats de plomb napoléoniens du modeste Musée d’histoire locale de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) accueilleront une nouvelle pièce prestigieuse : une authentique momie égyptienne. Les visiteurs pourront faire sa connaissance au rythme de jeux-enquêtes autour des amulettes, des hiéroglyphes et de l’archéologie du pillage. Trois thématiques qui collent parfaitement à l’histoire mystérieuse de Ta-Iset (« celle d’Isis »), retrouvée, en juin 2000, dans les poubelles de Rueil-Malmaison, une commune aisée de l’Ouest parisien.

Quand il l’aperçoit, Joël Gaudichon, qui travaille aux encombrants, est formel : la boîte en bois sculpté, déposée parmi un tas de rebuts près de la caserne Guynemer, ne peut être qu’un cercueil. Avant de rejoindre ce service de la Ville, il était affecté au cimetière, il a donc reconnu du premier coup d’œil la forme si caractéristique déposée furtivement par une femme d’une trentaine d’années, la coupe au carré… L’objet est long d’un mètre de méchant bois de sycomore et tamaris. Des essences typiques de l’Egypte, comme il l’apprendra plus tard de la bouche de spécialistes. L’équipe prévient alors le musée de la ville…

Source : Le Monde – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s