Fouilles sauvages : le cri d’alarme des archéologues

Assez ! Au printemps, les fouilleurs amateurs arpentent les champs et les forêts, en quête de vestiges. Chaque atteinte à l’un des 33 000 sites répertoriés en Lorraine les détériore. Les archéologues de la Drac rappellent la loi.

Biiip… biiippp. Dans les prés, dans les forêts, près des anciens champs de bataille, ils avancent pas à pas, le détecteur de métaux en main. Sans aucune autorisation, ils grattent, creusent, trouvent parfois. Pour eux, cela peut être une bonne pioche…

Source : Le Républicain Lorrain – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s