Vannes (56) : « Fouille après fouille, on assemble le puzzle »

Entretien avec Christophe Le Pennec, adjoint de conservation du musée.

Comment est née Darioritum ?
On peut penser qu’il y avait là une occupation gauloise importante, qui a été gommée par l’urbanisme antique (époque gallo-romaine). En témoignent les vestiges découverts à Bilaire (sanctuaire gaulois) et à Tréhuinec (souterrain gaulois). Le choix du site ne relève pas du hasard. Une voie terrestre de communication entre les tribus armoricaines longeait la côte, franchissant les fonds de rias à gué. C’est d’ailleurs ce qui va donner le nom Darioritum, signifiant gué. C’est déjà un noeud commercial avec un port en fond de ria…

 

Source : Ouest France – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s