Archéologie : Haute-Garonne, terre de trésors

La région Occitanie compte de nombreux sites archéologiques exceptionnels. Celui de Saint-Bertrand-de-Comminges, ancien chef-lieu de la cité des Convènes (le Comminges modernes) connu sous le nom de Lugdunum est l’un d’eux. Le conservateur de son musée, Jean-Luc Schenck, est d’ailleurs aux premières loges pour savoir que l’histoire peut encore révéler de belles surprises, la dernière en date étant l’acquisition par le conseil départemental d’un autel votif (voir encadré). C’est en 1920 que les premières fouilles sont entreprises par un instituteur, archéologue autodidacte, Bertrand Sapène. «Avant, ce n’étaient que des découvertes fortuites, explique Jean-Luc Schenck. À l’époque, il n’y avait pas vraiment de protection du patrimoine.» À la suite, l’histoire réservera de tristes sorts à de nombreuses pièces. Ainsi la quarantaine d’autels retrouvés en 1947 près de Saint-Béat, au lieu-dit du «Mailh de las Higuros» (la falaise aux visages ou aux figures) et qui furent enfouis sous des tonnes de gravats suite à l’explosion de tirs de mines. «Il y a des pièces qui ont disparu entre-temps, explique Jean-Luc Schenck, et de très belles»…

Source : La Dépêche – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s