L’Oise, un paradis pour les archéologues

« On peut attester la présence humaine depuis le paléolithique, l’époque des chasseurs-cueilleurs. » C’est avec le sourire aux lèvres que Jean-Luc Collart, conservateur régional de l’archéologie des Hauts-de-France, décrit le territoire de l’Oise. Le département compte en effet des vestiges « par milliers ».

Trois d’entre eux feront notamment l’objet de conférences à Amiens et à Lille à partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi, pour les Journées régionales de l’archéologie, organisées par le ministère de la Culture. Il y sera question des traces de l’homme préhistorique à Choisy-au-Bac, des occupations gallo-romaines dans le nord du département et du passé médiéval — mais pas seulement — de Montépilloy.
« Le département est caractérisé par une population dense dès le IIIe siècle, en raison de la qualité des terres agricoles et de la rivière Oise, utilisée pour le transport des populations et des marchandises. D’où une grande densité de vestiges », explique Jean-Luc Collart…

Source : Le Parisien – Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s