À la Une

Les trésors du sol lorrain archivés à Metz (57)

L’Etat construit à Metz un Centre de conservation et d’étude archéologique destiné à recueillir tous les vestiges collectés dans la région, que ce soit lors de fouilles programmées ou à l’occasion d’un chantier d’aménagement.

Depuis trente ans, les fouilles préventives sont obligatoires sur tout chantier d’importance. Et depuis trente ans, les archéologues sortent du sol des millions d’objets – céramiques, ossements, monnaies ou débris divers. Si la plupart ont peu d’intérêt pour le grand public, ils constituent pour les chercheurs une « archive du sol » inestimable.
Seulement voilà : le stockage de ce « mobilier archéologique » pose un problème. Peu de régions ont des lieux assez grands et appropriés à une conservation satisfaisante. En Lorraine, le dépôt de Scy-Chazelles, près de Metz (un ancien chai à vin de l’armée allemande !) arrive à saturation…

Source : France 3 Lorraine – Lire la suite ici

À la Une

Découverte de la plus vieille taverne de France

Au sud de Montpellier, les vestiges d’une taverne datant du 2e siècle avant notre ère a été mise au jour. Une innovation importée de Rome dans un monde gaulois en pleine mutation.

Ah, ces Gaulois ! Toujours prompts à lever le coude ! On connaissait depuis longtemps leur goût pour les grands banquets, mais on ne savait pas vraiment depuis quand les Galli s’étaient mis à fréquenter des tavernes, ni où ces établissements étaient apparus…

Source : Sciences & Avenir – Lire la suite ici

À la Une

Qui sont ces squelettes découverts sur le chantier du tramway à Nice (06) ?

Les travaux d’archéologie préventive, en cours sur le futur tracé du tramway à Nice, ont permis de mettre au jour des squelettes humains…Cimetière ? Souvenirs d’une bataille ? Cette 2e série de fouilles va de découvertes en découvertes… Explications.

Atypique dans sa configuration cet espace funéraire n’est pas un cimetière. Pas de trace de bataille sur les os. Il semblerait que ce soit le résultat d’une catastrophe sanitaire, sans doute une épidémie, qu’il fallu enrayer au plus vite. On est loin de la nécropole antique datée autour de 2 000 ans…

Source : France 3 Côte d’Azur – Voir le reportage ici

À la Une

Un trésor de piastres découvert en Russie

Des chercheurs ont mis à jour un trésor de piastres sur le chantier du pont qui reliera la péninsule de Crimée à la Russie par le détroit de Kertch.

« Parmi les découvertes les plus importantes, nous pouvons signaler un trésor de piastres. Nous avons également découvert des installations hydrotechniques de la période préhellénique, découvertes à Ilitchevsk. Auparavant, on estimait que de telles installations avaient commencé à être construites chez nous à partir du début de la colonisation grecque, mais nos recherches ont démontré que les tribus locales possédaient une culture matérielle élevée bien avant l’arrivée des Grecs dans la région », a déclaré Igor Davidenko, le chef de l’expédition archéologique…

Source : Sputnik – Lire la suite ici

À la Une

Des archéologues découvrent une mystérieuse cité antique en Grèce

Ce qui était jusqu’ici considéré comme un site archéologique sans importance recèle en réalité les restes d’une ville datant de -500 avant J.C., avec son mur fortifié, ses tours, ses poteries et sa monnaie.

Le site archéologique de Vlochos, perché sur une colline au nord d’Athènes, est connu depuis au moins 200 ans. Mais jusqu’ici, il était considéré comme les restes de quelques campements sans aucune importance. Il a été récemment promu. « C’est en fait une ville potentiellement très intéressante« , dévoile Robin Rönnlund, un archéologue de l’Université suédoise de Göteborg…

Source : L’Express – Lire la suite ici

À la Une

Lille (59) : ils ont scanné les grandes pyramides d’Egypte

La mission « ScanPyramids » s’est penchée de manière originale sur l’un des plus grands mystères de l’humanité…

Mais comment les pyramides d’Égypte ont-elles été construites ? C’est peut-être à cette question, et bien d’autres, que les résultats de la mission « ScamPyramids » vont permettre de répondre. Du 10 décembre au 12 février, le palais des Beaux-arts de Lille consacre d’ailleurs une exposition à cette épopée « artistico-scientifique » inédite à ce jour…

Source : 20 Minutes – Lire la suite ici

À la Une

Un trésor viking rempli de bijoux d’or et d’argent découvert au Danemark

Près de 160 bijoux d’or, d’argent et de plomb vikings ont été mis au jour au Danemark en une seule semaine de fouilles. « C’est unique », a déclaré le conservateur du musée Sonderskov à Brorup.

tresor_viking

Le trésor, qui daterait de l’an 950, a été découvert cet été par trois amateurs d’archéologie à Ribe, une petite localité située à l’ouest du pays. Ils avaient alors mis au jour cinq anneaux en or et un en argent.
Le musée Sonderskov a entamé des fouilles ce lundi, et les trois inventeurs (personnes qui découvrent un trésor) ont été invités à participer au chantier archéologique…

Source : RTS – Lire la suite ici

À la Une

Il met la main sur la plus ancienne statue découverte au Puy-en-Velay (43)

Ah les brocantes, ces lieux magiques où l’on trouve tout… Y compris la plus vieille statuette du Puy, un cavalier en bronze datant de l’Âge de Fer !


Quel chemin a bien pu parcourir cette figurine depuis presque trente siècles, pour se retrouver sur un banc du Clauzel ?
« Tout ce que je peux dire, explique l’archéologue, c’est que cette pièce provient du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Elle a été découverte par un de ces chasseurs de trésor, armé de son détecteur à métaux. Mais impossible de préciser si elle provient du Clauzel, de la vieille ville ou de la cathédrale »…

Source : L’Eveil de la Haute Loire – Lire la suite ici

À la Une

Saint-Pierre-en-Faucigny (74) : dix tombes du haut Moyen Âge découvertes

À l’occasion de la réalisation d’une excavation commandée par la Communauté de communes du Pays Rochois pour enfouir un collecteur d’égout, les ouvriers ont mis en lumière une nécropole que les archéologues du Département datent du haut moyen âge. Selon eux, une découverte d’un caractère tout à fait exceptionnel.

1500 ans au bas mot qu’elles étaient là, sous les pieds des propriétaires de la ferme du chemin des Tattes, à Saint-Pierre-en-Faucigny. Dix tombes parfaitement rectangulaires, faites de dalles de mollasse et renfermant 12 squelettes. Le début d’un mystère et d’une enquête s’enfonçant dans les âges sombres de notre histoire…

Source : Le Dauphiné – Lire la suite ici

Une nécropole antique exceptionnelle découverte en plein centre de Bordeaux.

GIRONDE

Information lue sur le site de France 3 Aquitaine,

Une nécropole antique exceptionnelle découverte en plein centre de Bordeaux.

Des archéologues ont découvert une nécropole datant de la fin de l’Antiquité en plein centre de Bordeaux. Contenant des centaines de squelettes et des sépultures du début du Moyen-âge, cette découverte représente une véritable mine d’or pour les experts.

Une quarantaine de fosses, des centaines de squelettes, c’est une nécropole antique exceptionnelle qui est mise au jour en plein centre de Bordeaux. Le site, situé au niveau de l’ancien commissariat Castéja, rue de l’Abbé de l’épée est une extension de la nécropole de Saint-Seurin, bâtie avant l’église.

« On a un ensemble très rare en France, avec plus d’une quarantaine de fosses et de nombreux individus à l’intérieur (…) C’est connu pour des époques plus récentes mais pas à l’époque antique. Il y a trois ou quatre sites en France mais pas de cette ampleur », a affirmé à l’AFP Xavier Perrot, du Bureau d’investigations archéologiques Hadès.

C’est une découverte stupéfiante pour les archéologues, en plein centre de Bordeaux : une nécropole antique avec les ossements de centaines d’individus, près de la nécropole Saint-Seurin.

Pour les archéologues sur place, il s’agit vraiment d’uné découverte exceptionnelle, qui va devenir un site de référence en France pour le monde scientifique spécialisé dans l’Antiquité.

© Y. Lagarde Le site archéologique se situe derrière la façade de l’ancien commissariat Castéja
© Y. Lagarde Le site archéologique se situe derrière la façade de l’ancien commissariat Castéja

Selon les premières hypothèses, ces sépultures dateraient de la peste de Justinien, une pandémie qui a sévi en Europe et sur le bassin méditerranéen du VIe au VIIIe siècle.Datant de la période entre la fin de l’Antiquité et le début du haut Moyen-Age, cette nécropole comprend une grande diversité de sépultures typiques de l’époque antique, avec des tombes en tuile et des sépultures en amphore pour inhumer les bébés.

Des tombes en pleine terre ainsi que des traces de contenants en bois, des coffrages en brique et en tuile ont également… Lire la suite sur Une nécropole antique exceptionnelle découverte en plein centre de Bordeaux – France 3 Aquitaine

img_5143