Il découvre 237 pièces d’or dans son jardin à Pontoise (95)

Paul, Pontoisien qui habite dans le quartier du Chou à Pontoise, a fait une sacrée découverte jeudi 31 mars dans son jardin.

Il se souviendra jusqu’à la fin de ses jours de ce jeudi 31 mars 2016. Paul, jeune retraité de la pétrochimie qui habite Pontoise dans le quartier du Chou, a fait une sacrée découverte dans son vaste jardin, hier dans l’après-midi. Il a trouvé 237 pièces d’or.
«Nous étions vers 17 h. Heure à laquelle ma femme, Louise, boit son petit thé. Moi, l’eau chaude ce n’est pas ma tasse de thé», raconte, avec le sourire, Paul. C’est alors que Louise, voyant son mari un peu perdu au milieu de la maison lui rappelle qu’il a un boulot à faire dans le jardin. En effet, suite au coup de vent du début de semaine, le vieux peuplier du côté Est de la maison a perdu trois de ses branches. Petit coup de pression de Louise : «Tu ne vas pas le faire ce week-end, je te rappelle qu’on passe le week-end chez les enfants en Normandie.»…

Source : La Gazette – Lire la suite ici

Israël : une randonneuse découvre une pièce en or vieille de 2 000 ans

Une randonneuse du nord d’Israël a découvert lors d’une randonnée en Galilée orientale une pièce en or vieille de près de 2 000 ans, rapporte l’Autorité israélienne des antiquités. La randonneuse, Laurie Rimon du kibboutz Kfar Bloum, a trouvé la pièce sur le sol d’un site archéologique au cours d’une visite guidée. La guide a contacté l’Autorité israélienne des antiquités, qui a envoyé un représentant sur place. « Ce n’était pas facile de se séparer de la pièce. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on découvre un objet aussi extraordinaire, mais j’espère que je pourrai aller la voir au musée dans un avenir proche », a affirmé Laurie après avoir remis la pièce à l’AIA.

Cette pièce est la réplique exacte d’une autre pièce en or exposée au British Museum à Londres. Il s’agit des deux seules pièces de ce genre découvertes au monde. Elle représente l’empereur Auguste. La pièce est datée de l’an 107 de l’ère vulgaire et fait partie d’une série de pièces commémoratives frappées par l’empereur Trajan et dédicacées à ses prédécesseurs. De l’autre côté, la pièce est ornée de symboles des légions romaines et porte le nom de Trajan…

Source : Israpresse – Lire la suite ici

La pièce de monnaie la plus chère du monde

Ce dollar, qui fait partie des pièces les plus rares, a été vendu plus de 10 millions de fois sa valeur faciale lors d’une vente aux enchères.

Mis en vente par Stack’s Bowers, le spécialiste mondial des ventes numismatiques, le « Flowing Hair dollar » (« Dollar aux cheveux flottants ») est devenu le 24 janvier 2013 la pièce de monnaie la plus chère au monde. Démarrées à 2,2 millions de dollars, les enchères ont rapidement grimpé pour terminer à… 10,02 millions de dollars (7,51 millions d’euros), soit plus de 10 millions de fois sa valeur faciale. Elle avait déjà changé de main en 2010 pour 7,5 millions de dollars (5,7 millions d’euros)…

Source : JDN – Lire la suite ici

258 pièces d’or et d’argent aux enchères à Senlis (60)

Elles ne seront pas visibles sur place car toutes sont vendues sur désignation, mais il y aura bien 258 pièces d’or et d’argent mises aux enchères, ce samedi, à l’hôtel des ventes de Senlis. Des pièces de collection pour les numismates, qui seront réparties dans différents lots. Au catalogue de la vente se trouvent notamment 144 Souverains, 20 Napoléons, 18 pièces de 20 francs Suisse, une pièce de 50 Pesos ou encore une pièce de 20 $.

Également aux enchères, des bijoux, des dessins et tableaux des écoles françaises des XIXe et XXe siècles, du mobilier ancien et des objets d’art. Des expositions publiques (le vendredi, de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures ; le samedi, de 9 h 30 à 11 h 30) précéderont la vente.

Samedi 13 février, à 14 heures, à l’hôtel des ventes de Senlis.

Source : Le Parisien (ici)

Les collectionneurs de pièces et médailles ont rendez-vous à Argenteuil (95)

Jetons et billets touristiques. Le thème promet. C’est celui choisi par le club numismatique d’Argenteuil pour l’exposition annuelle organisée ce samedi, en prélude à la grande bourse numismatique de dimanche, à la salle Jean-Vilar.

Ce dimanche, au moins 80 exposants sont attendus. Pièces d’or, monnaies de nécessité (comprendre les pièces fabriquées en aluminium pendant les guerres faute de métaux), médailles…, il y en aura pour tous les goûts. C’est le moment d’acheter, vendre, échanger ou faire expertiser vos trésors.

Ce samedi, de 14 heures à 18 heures, et dimanche, de 8 h 30 à 17 heures, 9, boulevard Héloïse à Argenteuil. Entrée libre.

Source : Le Parisien (ici)

Le trésor de pièces de monnaie romaines de Yeovil (Angleterre) pourrait valoir 175 000£

Un pilote de JCB qui a déterré environ 3 000 rares pièces de monnaie romaines qu’il a mises dans un sac sera en mesure de garder l’argent en dépit de collègues affirmant que c’était une trouvaille collective.

Mark Copsey, un chanceux de 44 ans, était en train de niveler un terrain de loisirs pour construire un terrain de hockey quand il a repéré quelque chose dans le sol.
Il a trouvé une imposante collection de 3 339 pièces d’argent portant des représentations d’éléphant et d’hippopotame, enterrée autour de 270 avant JC.
Mark les a immédiatement ramassées et mises dans un sac – et une enquête a jugé qu’il aura maintenant droit à un tiers de leur valeur.

Un de ses collègues a affirmé que c’était une trouvaille d’équipe, mais le coroner Tony Williams a statué lors d’une audience à Taunton dans le Somerset que Mark Copsey était le seul trouveur.
Il a déclaré sa trouvaille pour qu’elle devienne « trésor » en vertu du Treasure Act et Mark va maintenant avoir droit à un tiers de la valeur.
Mark, de Clare dans le Suffolk, a mis les pièces dans un sac et a ensuite téléphoné aux musées locaux pour savoir à qui signaler la découverte.
Dans la preuve écrite il déclare : «Je décapais le sous-sol jusqu’à la roche et j’étais sur une bande de huit par dix mètres pour dégager la deuxième et dernière bande quand j’ai regardé derrière moi et j’ai remarqué une couleur verte dans le sol.
J’ai arrêté ma machine, je suis sorti, j’ai cherché et j’ai découvert un pot cassé avec des sortes de pièces de monnaie.»
Prenant la parole après l’audience, il a dit que trouver les pièces de monnaie était «génial»…

Source : Western Morning News – Lire la suite ici : article original en anglais ou ici : article traduit

Des vieilles pièces découvertes dans une forêt

Un collaborateur de l’archéologue cantonal zurichois a mis au jour un petit trésor numismatique.

Dans une forêt à Nürensdorf (ZH), le Zurichois a retrouvé 238 pièces de monnaie datant d’entre 1295 et 1320.
L’archéologue n’a pas creusé cet endroit par hasard. Il avait repéré une bosse atypique sur le plan numérique haute définition des surfaces du canton, explique la Direction zurichoise des constructions jeudi.
La valeur du trésor correspond à deux mois de salaire en espèces d’un curé de campagne, selon le communiqué. L’ensemble compte des pièces de Bâle, Zofingue, Schaffhouse, Laufenbourg, Fribourg en Brisgau (D) et quelques unes de Zurich.
Cela confirme qu’il était courant que des pièces de différentes provenances circulent à cette époque dans la région. La trouvaille sera conservée au Cabinet des monnaies de Winterthour…

Source : Tribune de Genève (ici)

Le Musée de Pardubice met la main sur un trésor unique du Xème siècle

Un trésor qui n’a pas d’équivalent sur le territoire d’Europe centrale ; c’est ainsi que le Musée de Bohême de l’Est de Pardubice présente la découverte de centaines de deniers d’argent, des pièces de monnaie, pour certaines jusqu’alors inconnues, qui dateraient de la fin du Xème siècle. La trouvaille, annoncée cette semaine, remonte en fait à l’automne dernier et il faudra plusieurs mois supplémentaires pour qu’elle puisse être exposée au public.

pardubice

Le lieu de la découverte est pour l’heure gardé secret : les archéologues espèrent pouvoir dénicher en toute tranquillité de nouveaux artefacts. Des objets qui viendraient enrichir un trésor déjà riche d’environ 400 deniers d’argent, 300 fragments de pièces ainsi que de tessons de céramique, laquelle a servi de contenant à cette masse de monnaie…

Source : Radio Praha – Lire et écouter la suite ici

Monnaie en petites coupures

Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, Gérard Simmat et Jean-Marie Augustin nous font vivre Poitiers en 1916. Les premiers billets de nécessité n’inspirent pas confiance.

Depuis le début de la guerre, les pièces de monnaie, surtout celles en argent, sont thésaurisées par les particuliers. Pour remédier à cette pénurie de la monnaie divisionnaire, la Chambre de commerce de Paris, avec l’autorisation de la Banque de France, a procédé à l’émission des « billets de nécessité » de 50 centimes, 1 et 2 francs…

Source : Centre Presse – Lire la suite ici

Les experts du passé : le trésor gaulois d’Armorique

Lors de fouilles réalisées à Laniscat, dans les Côtes-d’Armor, des archéologues ont trouvé un lot de pièces de monnaie très anciennes dans les restes d’une grande bâtisse. À qui ont-elles appartenu et quelle est leur origine ? Durant cet épisode des Experts du passé, l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) nous dévoile l’histoire de ce magot, découvert par hasard et resté plus de 2.000 ans sous terre…

laniscat

Source : Futura-sciences – Voir la vidéo ici