À la Une

Une nécropole antique « exceptionnelle » découverte à Bordeaux (33)

Une nécropole antique qualifiée d' »exceptionnelle », avec plus d’une quarantaine de fosses renfermant des centaines de squelettes, a été mise au jour dans le centre de Bordeaux, a-t-on appris mardi auprès de l’archéologue en charge des fouilles.

bordeaux

« C’est un site exceptionnel qui va devenir un site de référence en France pour le monde scientifique spécialisé dans l’Antiquité« , a affirmé à l’AFP Xavier Perrot, du Bureau d’investigations archéologiques Hades…

Source : TV5 Monde – Lire la suite ici

Sous le chantier de Furiani (2B) les vestiges d’un village antique

Des archéologues ont mis au jour un hameau d’habitation datant du IIe siècle après J.-C. sur un terrain destiné à accueillir des logements sociaux. La découverte pourrait suspendre les travaux, voire y mettre un terme

Dans un champ de la plaine de Furiani, une demi-douzaine de personnes scrutait hier le sol avec attention. Quelques membres de la municipalité et des habitants du lieu, tous tête penchée en direction des tranchées fraîchement creusées par un binôme de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Source : Corse Matin – Lire la suite ici

Une nécropole antique découverte à Schirrhoffen (67)

Ce 5 septembre débute dans le petit village de Schirrhoffen un vaste chantier de fouilles archéologiques pour mettre au jour une nécropole des Ier et IIe siècles de notre ère.

Le trésor est découvert en novembre dernier : alors qu’un lotissement de 85 logements doit être construit dans cette commune de 750 âmes, des premiers sondages préventifs révèlent la présence d’une nécropole antique – probablement des Ier et IIe siècles ap.JC – dans le sous-sol du village. 10% de la surface du terrain ont été sondés : on y a notamment trouvé des urnes à crémation. Le chantier de fouilles pour exhumer ces vestiges démarre ce lundi et doit durer quatre semaines. Les archéologues espèrent mettre au jour une nécropole antique…

Source : France 3 Alsace – Voir le reportage ici

Le port antique d’Aizier (27) dévoile peu à peu ses vestiges

Depuis 1987, des sondages et des fouilles chez un particulier ont permis de mettre au jour les vestiges d’un port antique à Aizier sur la rive gauche de l’estuaire de la Seine, dans le méandre de Brotonne. Selon l’archéologue Jimmy Mouchard qui a dirigé le chantier, ils sont composés d’un quai plusieurs fois remanié, d’une digue, d’un mur de soutènement en pierres sèches, de terrasses et de deux puits dont l’un accessible par un escalier.

Le mobilier en céramique découvert sur place permet, selon lui, de dater l’occupation romaine du site des trois premiers siècles de notre ère. Ces ruines sont à rapprocher d’une ancre de marine en fer forgé découverte au XIXème siècle, non loin de là, en Seine, lors d’un dragage. Longue de 2,25 mètres, elle est comparable à celles en usage dans le bassin méditerranéen à cette époque et tendrait à démontrer des liens maritimes entre ce dernier et l’estuaire de la Seine…

Source : Filfax Normandie – Lire la suite ici

Rennes (35) : Les fouilles révèlent des maisons antiques à Sainte-Anne

Des fouilles archéologiques dans une allée de Sainte-Anne, à Rennes, ont mis au jour des habitats datant du Haut-Empire romain, du Ier au IIIe siècle.

De simples gravas peuvent jaillir des trésors antiques. « Sur ce chantier, nous avons trouvé de nombreuses tesselles de mosaïque romaine », se réjouit Dominique Pouille, responsable des fouilles de l’allée Coysevox, dans le quartier Sainte-Anne.
Les petits dés de différentes pierres ont été rassemblés avec minutie : « Nous possédons très peu de mosaïque de cette période dans la région. Il y en a quelques bouts conservés au musée de Bretagne. » Les tesselles trouvées constituaient les sols des maisons romaines…

Source : Ouest France – Lire la suite ici

Une ville antique dépistée en Nubie

L’archéologue genevois Charles Bonnet et son équipe internationale ont fait une découverte majeure au Soudan.

nubie

Le Soudan est «un peu son jardin secret». Charles Bonnet en est revenu la semaine dernière tout ébloui. La découverte qu’a faite l’archéologue genevois avec son équipe à Doukki Gel, dans le nord du pays, à 700 mètres de l’ancienne Kerma, est exceptionnelle: «Une ville antique entière, avec une porte de 100 mètres de long! s’émerveille l’homme de terrain. Elle séparait ce que nous supposons être des habitations d’une zone de bâtiments officiels, palais cérémoniels et édifices religieux.»…

Source : Tribune de Genève – Lire la suite ici

Blois (41) : la cité gallo-romaine jaillit des fouilles

Les fouilles menées par l’Inrap révèlent que la rue du Foix fut tracée durant la période antique. Les rues perpendiculaires datent de l’époque médiévale.

Au fond de la tranchée creusée à plus d’1,50 m de profondeur, Nicolas Fouillet scrute méticuleusement chaque pouce de terrain. Archéologue à l’Inrap, c’est le responsable d’opération des fouilles préventives menées la semaine dernière rue du Foix. C’est un travail de fourmi qu’il mène, à la recherche d’une aiguille dans une botte de foin mais sans la moindre certitude que la dite aiguille existe et sans savoir à quoi elle ressemble…

Source : La Nouvelle République – Lire la suite ici

Les ambitions du site archéologique de Bavay (59) à nouveau contrariées

L’aménagement des abords du forum gallo-romain de Bavay (59) ? Un projet vieux de seize ans que le maire se languit de voir aboutir. L’issue était proche, mais la semaine dernière, les Bâtiments de France ont estimé qu’il fallait revoir la copie.

En 2005, Alain Fréhaut disait : « Les vestiges sont à Bavay depuis 2000 ans. Ils nous attendront bien encore un peu. » À l’époque, le projet d’aménagement du Forum antique était à l’arrêt depuis trois ans et le maire préféra philosopher. Il venait pourtant d’être visé par une plainte pour « destruction de découvertes archéologiques », une grue ayant détérioré un mur du Bas-Empire. Autre pierre d’achoppement : en dépit de moult propositions de relogement, une Bavaisienne refusait mordicus de quitter sa maison. Laquelle, rasée, aurait permis au site de retrouver son intégralité. Onze ans plus tard, la plainte n’a pas abouti et la récalcitrante est décédée…

Source : La Voix du Nord – Lire la suite ici

Le mystère du port de l’antique Lillebonne

Lillebonne. La cité, selon les historiens, commerçait par la mer à l’époque gallo-romaine. Mais où donc se trouve son port antique ? Des archéologues nous livrent une piste.

Les mystères à percer, pour connaître la véritable dimension de la cité lillebonnaise durant les trois premiers siècles après Jésus-Christ, resteraient innombrables. « Tout reste à faire », répète Enzo Mutarelli, archéologue du Département de Seine-Maritime, qui fouille depuis quinze ans la pièce la plus visible du puzzle à reconstituer. Grâce à lui et à d’autres amoureux de ce patrimoine, le théâtre-amphithéâtre a repris vie, mais d’autres vestiges, un temps dévoilés, ont été recouverts. D’autres ouvrages encore demeurent cachés dans ce sol dont la richesse se révèle à chaque démarrage de chantier, ou presque…

Source : Paris Normandie – Lire la suite ici