À la Une

Lille (59) : ils ont scanné les grandes pyramides d’Egypte

La mission « ScanPyramids » s’est penchée de manière originale sur l’un des plus grands mystères de l’humanité…

Mais comment les pyramides d’Égypte ont-elles été construites ? C’est peut-être à cette question, et bien d’autres, que les résultats de la mission « ScamPyramids » vont permettre de répondre. Du 10 décembre au 12 février, le palais des Beaux-arts de Lille consacre d’ailleurs une exposition à cette épopée « artistico-scientifique » inédite à ce jour…

Source : 20 Minutes – Lire la suite ici

À la Une

Une exposition à découvrir à Paris : Les Temps mérovingiens…

Que savons-nous des Mérovingiens ? Attention, ici le « nous » ne concerne pas les spécialistes et autres experts et chercheurs en histoire du Moyen-Age, ni même les passionnés du dimanche qui ont déjà lu, voyagé et, en quelque sorte, rencontré beaucoup de Mérovingiens ces dernières années… Non, je voulais juste évoquer tous ceux, comme moi, comme vous, qui finalement ne connaissons presque rien de cette première grande famille régnante française… Enfin, « française », cela reste à prouver…

Oui, on ne connait – au moins de nom – que ce cher Clovis et sa belle Clotilde, le couple idéal qui aurait fondé la France. En fait, on se souvient aussi de la bataille de Tolbiac où l’un se battait vaillamment avant de tomber dans la religion de l’autre sans que l’on sache bien le rôle de chacun dans cette conversion très intéressée… Mais on chantonne aussi que le Bon roi Dagobert aurait mis sa culotte à l’envers sans même savoir que l’on doit cette chansonnette à la révolution française et non à la supposée maladresse du roi mérovingien pour se reculotter à la sortie de son bain… Enfin, on a bien entendu que cette famille avait sombré dans fainéantise et la paresse… sans trop savoir la part de vérité dans cette affaire !…

Source : Vivre à Chalon – Lire la suite ici

Vingt ans de fouilles et des tas de trésors exposés au château de Boussu (59)

Les documents d’archives dévoilent un édifice majestueux, colossal, qui, s’il avait été planté sur les bords de Loire, n’aurait pas gâché l’ensemble. Les fouilles, entamées depuis vingt ans à Boussu, ont permis de mettre à jour de nombreuses trouvailles, désormais exposées à l’intérieur du châtelet.

Le châtelet, en partie rescapé du dynamitage par les troupes allemandes en 1944, a tenu le coup. Esseulé, posé là au milieu d’un parc gigantesque. Les douves, elles, ont disparu. L’essentiel du château originel aussi. Lui seul peut encore témoigner du faste de cette bâtisse du XVIe siècle, propriété du seigneur de Boussu, grand écuyer et favori de Charles Quint…

Source : La Voix du Nord – Lire la suite ici

Exposition sur les fouilles de la citadelle d’Amiens (80) au Musée de Picardie

L’exposition propose de retracer l’histoire par tranches chronologiques. En effet, les vestiges mis au jour à la citadelle d’Amiens témoignent d’occupations successives.

Le projet d’université de la Citadelle a permis de retrouver 3 hectares d’un faubourg romain. Depuis 2011 une fouille est organisée par le service d’archéologie préventive d’Amiens Métropole, cette fouille a mis au jour des trésors : verreries, bijoux, céramiques, sarcophages au plomb dans un état remarquable. Une exposition  au Musée de Picardie est consacrée à ces trésors jusque fin octobre…

Source : France 3 Picardie – Voir le reportage ici

Au pied de Notre-Dame : l’or et la monnaie

La crypte archéologique du parvis de Notre-Dame propose une exposition autour de l’histoire des monnaies à Paris, de l’Antiquité au 20e siècle.


L’histoire d’une ville se forge par son environnement, ses avancées politiques, sociales ou culturelles, mais elle se forge également par sa monnaie ! Une chose que la crypte archéologique met en exergue à travers une exposition intégrée au parcours initial du musée. Intitulée « L’or au pouvoir, de Jules César à Marianne », l’exposition propose, à travers dix étapes et différents personnages historiques, l’évolution de la société parisienne via sa monnaie…

Source : Paris Dépêches – Lire la suite ici

Exposition : Austrasie, le royaume mérovingien oublié

Au moment où s’installe la nouvelle région Grand Est, l’Agglomération de Saint-Dizier organise du 16 septembre prochain au 26 mars 2017 une exposition dédiée au royaume des Francs de l’Est, l’Austrasie. Alors que la Neustrie et la Burgondie ont déjà fait l’objet de grandes expositions dans les années 1980, il s’agit de la première exposition consacrée à l’Austrasie, berceau méconnu de la dynastie mérovingienne qui a connu un fort rayonnement entre 511 et 717.

A une époque où le questionnement identitaire sature l’espace public, l’exposition invite le visiteur à prendre du recul, en offrant l’exemple d’une identité construite à partir d’une grande diversité culturelle. Dans cet esprit, et avec le souci de concilier démarche scientifique et intérêt pour le grand public, le visiteur sera invité à découvrir la singularité et la richesse de la vie quotidienne et de l’organisation sociale du royaume mérovingien.

Des objets archéologiques exceptionnels issus de grands musées européens

Labellisée d’intérêt national, l’exposition rejoindra à l’issue de sa présentation à Saint-Dizier le Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, à la fois partenaire et prêteur.

Après le succès de l’exposition « Nos ancêtres les barbares » en 2008, qui avait attiré 35 000 visiteurs, ce nouveau projet fait partie intégrante d’une stratégie de développement et de cohésion sociale par l’archéologie, initiée par la Ville de Saint-Dizier, laquelle a été formalisée en novembre 2014 par la signature d’une convention multi-partenariale signée par l’Etat, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, le MAN, et l’INRAP.

Contacts presse :
Emmanuelle Schmitt
Communauté d’Agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise / Attachée de presse
Tél. : 03 25 07 31 61 – Courriel : eschmitt@mairie-saintdizier.fr
Mahaut Tyrrell
INRAP – Chargée de communication médias
Tél. : 01 40 08 80 24 / 06 07 40 59 77  – Courriel : mahaut.tyrrell@inrap.fr

Source : Newspress (ici)

Pont du Gard (30) : une exposition pour mieux comprendre les Gaulois du sud et du nord

Du 16 avril au 13 novembre, le Pont du Gard accueil une exposition sur le thème « Gaulois du Nord, Gaulois du Sud, une expo renversante » afin d’en apprendre un peu plus sur ces peuples.

Qui étaient réellement nos ancêtres les Gaulois, ces peuples celtes établis dès le IVe siècle avant J.C., au début du « Second âge du fer » sur les territoires français, belges, suisses et nord italiens actuels ? À travers les représentations au fil de l’histoire et les connaissances scientifiques actuelles élaborées à partir de l’archéologie, l’exposition permettra au visiteur de se forger une idée. Cette exposition, qui allie histoire et recherche archéologique de façon ludique et pédagogique, et produite par la Cité des Sciences et de l’Industrie, Universcience, en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication et l’INRAP (Institut National de Recherches archéologiques préventives). S’organisant autour de plusieurs thématiques, elle permettra au visiteur de découvrir différents aspects de ce peuple mythique : organisation de leur société, culture et mode de vie , et de l’archéologie : observation, étude et analyse des restes exhumés lors des fouilles. Une exposition produite par le Pont du Gard présentera l’originalité de la civilisation qui s’est développée en Gaule du Sud en abordant plusieurs thèmes et présentera des objets d’une grande valeur scientifique prêtés par les Musées de la région. Pour les familles et les enfants, elle constitue une première initiation à l’archéologie. Ils pourront découvrir un nouveau visage de ce peuple qui n’a pas fini de nous surprendre. Tout au long de l’année un programme d’animations et d’ateliers autour du thème sera proposé pour le jeune public et le public adulte.

Horaires :
Printemps : de 9h00 à 12h00 et 14h00 à 19h00
Eté : de 9h00 à 12h30 et 13h30 à 20h00
Tarifs :
L’entrée dans l’exposition est comprise dans le forfait Entrée  Site jour  (18 € par véhicule). Entrée comprise dans la carte d’abonnement annuelle à 25 €

Source : Objectif Gard

Exposition « Archéologie sur le contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier – Les découvertes en images »

Une exposition de photographies, réalisée en partenariat avec Oc’Via et SNCF Réseau, en collaboration avec SNCF Gares & Connexions, à découvrir dans le hall bas de la gare de Nîmes.

À visiter – Exposition
Du 29 février au 29 mars 2016
Gare de Nîmes Feuchères, Nîmes (Languedoc-Roussillon)

L’Inrap, Oc’Via et SNCF Réseau, en collaboration avec SNCF Gares & Connexions, proposent de partager avec les voyageurs les nombreuses découvertes faites pendant les fouilles archéologiques réalisées lors des travaux du Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier (CNM).
Entre 2012 et 2014, ce sont 150 archéologues qui explorent plus de 20 sites archéologiques. Des fouilles réalisées en amont des travaux du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier, une étape essentielle à la réalisation de la ligne à grande vitesse Nîmes-Perpignan.

Source : Inrap

Gaulois & romains en Tarn-et-Garonne (82)

Exposition au musée des augustins.

Après un mois d’existence, l’exposition «Histoires de Territoires : Gaulois & Romains en Tarn- & Garonne» vient de franchir à Montauban, le cap du millier de visiteurs et en espère de nombreux autres d’ici la fin mars.
Des découvertes anciennes aux résultats des nombreuses fouilles préventives et programmées des vingt dernières années, elle fait le point des connaissances acquises en matière de peuplement de d’occupation du territoire tarn-et-garonnais. À travers une présentation de la culture matérielle acquise au gré des découvertes archéologiques, cette exposition propose d’offrir un nouvel éclairage sur ces deux périodes qui ont contribué à façonner l’actuel département. Destinée au plus large public, elle déconstruit les clichés liés à ces périodes…

Source : La Dépêche – Lire la suite ici

Les collectionneurs de pièces et médailles ont rendez-vous à Argenteuil (95)

Jetons et billets touristiques. Le thème promet. C’est celui choisi par le club numismatique d’Argenteuil pour l’exposition annuelle organisée ce samedi, en prélude à la grande bourse numismatique de dimanche, à la salle Jean-Vilar.

Ce dimanche, au moins 80 exposants sont attendus. Pièces d’or, monnaies de nécessité (comprendre les pièces fabriquées en aluminium pendant les guerres faute de métaux), médailles…, il y en aura pour tous les goûts. C’est le moment d’acheter, vendre, échanger ou faire expertiser vos trésors.

Ce samedi, de 14 heures à 18 heures, et dimanche, de 8 h 30 à 17 heures, 9, boulevard Héloïse à Argenteuil. Entrée libre.

Source : Le Parisien (ici)