Etonnante découverte archéologique à Windisch (Suisse)

Une association de lampes à huile et de pièces de monnaie a été mise au jour près de l’ancien camp romain de Vindonissa.

lampes_huile_suisse

Des lampes à huile et des pièces de monnaie, rassemblées dans un pot en terre cuite, ont été découvertes à Windisch, commune argovienne où se situait le camp romain de Vindonissa. Les archéologues estiment que le récipient dans lequel ces objets se trouvaient a été enfoui il y a 2000 ans…

Source : La Tribune de Genève – Lire la suite ici

Suisse : un immense champ de dispersion d’une météorite découvert

Les chercheurs du Musée d’histoire naturelle de Berne ont fait une découverte très importante grâce à des chasseurs de météorites. Ils ont mis au jour un vaste champ de fragments. 

Il s’agit du premier champ de dispersion de météorite découvert dans le pays et l’un des trois plus importants d’Europe. Avec près de 600 fragments collectés, le site du Twannberg est devenu l’un des trois plus importants champs de dispersion d’Europe. La météorite de Twannberg, tombée il y a 150 000 ans, avait un diamètre de 6 à 20 mètres pour une masse de 1000 à 30 000 tonnes.
Une partie de ces trouvailles est actuellement exposée au Musée d’histoire naturelle de Berne. Ces découvertes réjouissent les scientifiques du Musée. Elles permettent de mieux comprendre ce qui se passe lorsqu’un tel objet entre dans l’atmosphère…

Source : France 3 Alsace – Voir le reportage ici

Suisse : le port antique de Lousonna a refait surface

Les archéologues ont mis au jour les vestiges d’une portion du port gallo-romain de Vidy. Situé sous l’extension du CIO, il a contribué à l’essor de l’agglomération antique.

Un ponton en bois, une berge solidement aménagée et consolidée, une rampe en pierre et un impressionnant local de stockage en pierre. A n’en pas douter, les archéologues sont tombés sur une partie du port commercial de l’antique Lousonna. Ils avaient pour mission, de février à ce mois de juillet, de fouiller le site visé par le nouveau complexe du Comité international olympique (CIO) à Vidy. Et ils n’ont pas été déçus…

Source : 24 heures – Lire la suite ici

L’Italie retrouve des pièces archéologiques en Suisse

Après de longues négociations, les héritiers d’un homme qui avait constitué une collection illégale ont accepté de la restituer.

Les carabiniers italiens ont récupéré 430 pièces archéologiques en Suisse. Ces objets, provenant de Sardaigne, avaient été exportés illégalement. La plupart ont une importante valeur historique, scientifique et culturelle, selon les enquêteurs…

Source : Tribune de Genève – Lire la suite ici

Un village celtique à Vufflens-la-Ville (Suisse)

La construction de la RC 177 a révélé un village gaulois. Pour les archéologues, les résultats sont exceptionnels. Portes ouvertes.

vufflens

Les archéologues organisent ce samedi les portes ouvertes des fouilles de Vufflens-la-Ville: une tranchée de 450 m de long réalisée sur le tracé de la future route cantonale RC 177, entre Aclens et Penthaz, dans le Gros-de-Vaud. Et ce qu’ils ont mis au jour en un an risque bien d’éclairer toute une partie de l’histoire vaudoise…

Source : 24 heures – Lire la suite ici

Un alpiniste découvre un incroyable trésor dans une crevasse

Les trésors se cachent partout et même au fond d’une crevasse en Suisse. Et c’est un alpiniste qui a découvert ces 1 000 pièces d’argent datant du 17ème et 18ème siècle. Mais alors pourquoi se trouvaient-elles dans une crevasse ?

Entre 800 et 1000 pièces d’argent, de l’empire romain, de l’empire l’Autriche, du royaume la Saxe, de la Prusse, et même de la ville impériale de Nuremberg. Un beau butin retrouvé par hasard au fond d’une crevasse en Suisse par un alpiniste, selon le quotidien Der Spiegel. Le trésor viendrait  de l’époque de Frédéric-Auguste le Juste qui a vécu entre 1750 et 1827. La pièce la plus ancienne daterait de 1693 et la plus récente de 1817. C’est donc l’un des plus grands trésors monétaires jamais retrouvés de cette époque…

Source : L’internaute – Lire la suite ici – (article original en allemand ici)

Des vieilles pièces découvertes dans une forêt

Un collaborateur de l’archéologue cantonal zurichois a mis au jour un petit trésor numismatique.

Dans une forêt à Nürensdorf (ZH), le Zurichois a retrouvé 238 pièces de monnaie datant d’entre 1295 et 1320.
L’archéologue n’a pas creusé cet endroit par hasard. Il avait repéré une bosse atypique sur le plan numérique haute définition des surfaces du canton, explique la Direction zurichoise des constructions jeudi.
La valeur du trésor correspond à deux mois de salaire en espèces d’un curé de campagne, selon le communiqué. L’ensemble compte des pièces de Bâle, Zofingue, Schaffhouse, Laufenbourg, Fribourg en Brisgau (D) et quelques unes de Zurich.
Cela confirme qu’il était courant que des pièces de différentes provenances circulent à cette époque dans la région. La trouvaille sera conservée au Cabinet des monnaies de Winterthour…

Source : Tribune de Genève (ici)

La Suisse restitue un trésor archéologique à l’Italie

La Suisse a restitué à l’Italie un trésor archéologique contenant notamment deux sarcophages étrusques en terre cuite et des pièces exceptionnelles issues de fouilles clandestines, a annoncé jeudi le Ministère public du canton de Genève.


Ces pièces, d’une valeur inestimable selon le Ministère, « ont repris ce jour la route de l’Italie au terme d’une procédure d’entraide pénale internationale conduite par le Ministère public genevois« .
Les reliques, fruit de fouilles clandestines, avaient été entreposées depuis 15 ans aux Ports-Francs de Genève, un immense dépôt sous douane aux portes de Genève.
Parmi les pièces figurent des bas-reliefs, des têtes, des bustes, des vases et des fresques, entiers ou fragmentés…

Source : Le Parisien – Lire la suite ici

Une nécropole romaine émerge près du Gymnase de Nyon (Suisse)

Une cinquantaine de tombes remontant au 1er siècle de notre ère ont été mises au jour vers le site des anciens abattoirs.

Ils ont grattouillé durant des semaines dans le terrassement des futures salles de sport du gymnase de Nyon. Depuis fin octobre, les archéologues, qui surveillaient le chantier lancé à la fin de l’été, ont mis au jour une nécropole romaine, soit une cinquantaine de tombes à crémation et inhumation.
«C’est une structure antique classique, mais pas anodine. C’est une bonne surprise. Nous supputions l’existence d’une nécropole à cet endroit, mais nous pensions qu’elle avait été détruite par la construction de la ligne de chemin de fer Lausanne-Genève et des abattoirs de Nyon», se réjouit Yannick Dellea, conservateur du patrimoine archéologique au Canton…

Source : La Tribune de Genève – Lire la suite ici