À la Une

Chantier de St-Alens (81) : des vestiges découverts

Afin d’améliorer l’alimentation en eau potable, des conduites d’eau sont en cours d’installation dans le secteur de Saint-Alens. Pour éviter des destructions de sites archéologiques, comme en 2007, où un cimetière médiéval avait été bouleversé à Bacharan, le centre archéologique du puylaurentais a demandé aux services de l’Etat de faire procéder à un suivi du chantier…

Source : La Dépêche – Lire la suite ici

À la Une

Les trésors du sol lorrain archivés à Metz (57)

L’Etat construit à Metz un Centre de conservation et d’étude archéologique destiné à recueillir tous les vestiges collectés dans la région, que ce soit lors de fouilles programmées ou à l’occasion d’un chantier d’aménagement.

Depuis trente ans, les fouilles préventives sont obligatoires sur tout chantier d’importance. Et depuis trente ans, les archéologues sortent du sol des millions d’objets – céramiques, ossements, monnaies ou débris divers. Si la plupart ont peu d’intérêt pour le grand public, ils constituent pour les chercheurs une « archive du sol » inestimable.
Seulement voilà : le stockage de ce « mobilier archéologique » pose un problème. Peu de régions ont des lieux assez grands et appropriés à une conservation satisfaisante. En Lorraine, le dépôt de Scy-Chazelles, près de Metz (un ancien chai à vin de l’armée allemande !) arrive à saturation…

Source : France 3 Lorraine – Lire la suite ici

À la Une

Zoom sur les vestiges d’une nécropole à Saint-Parres-aux-Tertres (10)

Samedi, Châlons-en-Champagne accueille la Journée régionale d’archéologie. En question, les vestiges d’une nécropole du premier âge du fer à Saint-Parres-aux-Tertres.

La DRAC Grand Est (Direction régionale des affaires culturelles) et la Fédération des sociétés archéologiques de Champagne-Ardenne organisent, samedi 10 décembre, à Châlons-en-Champagne (auditorium Fernand-Pelloutier), une journée consacrée à l’actualité des découvertes archéologiques des départements de l’ex-région Champagne-Ardenne : Ardennes, Aube, Marne et Haute-Marne…

Source : L’Est Eclair – Lire la suite ici

À la Une

Noyon (60) : les vestiges archéologiques s’accumulent

Le centre de recherches archéologiques départemental a stocké 170 caisses de 30 litres abritant des objets déterrés, depuis janvier. Le rythme des trouvailles est intense.

Cette tombe à incinération gauloise rentrait pile poil en haut d’un rayonnage, presque d’un seul bloc. Avant d’atterrir dans un bâtiment du parc d’activités de Noyon-Passel, elle a pourtant traversé les millénaires. Son vase en céramique aussi. « Et regardez cette collection de poids de filets de pêche médiévale, retrouvée dans l’Aisne : c’est le plus gros échantillon jamais découvert en France », glisse Richard Rougier, directeur adjoint scientifique et technique au sein de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP)…

Source : Courrier Picard – Lire la suite ici

À la Une

Les vestiges romains retrouvés à Templeuve (59) analysés à La Pilaterie

Un an et demi après leur découverte, les quinze tombeaux des Ier et IIe siècles ont été passés au peigne fin par les scientifiques dans les locaux de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, à Villeneuve-d’Ascq. À l’occasion des Journées régionales de l’archéologie, nous avons poussé la porte.

L’œnochoé à bec tréflé, une magnifique cruche en bronze, a été décapée. « Elle a passé six mois dans un atelier, à Soissons », décrypte l’archéologue Évelyne Gillet, responsable des fouilles pour l’INRAP à Templeuve-en-Pévèle. Son corollaire, un bassin à tête de chien d’une grande finesse, a été patiemment recollé. Ces deux pièces remarquables ont été exhumées d’un des caveaux mis au jour sur les terrains d’Anchin, dans le centre de la commune. « Ce sont des objets qu’on ne retrouve que dans les tombes de dignitaires. Elles ont pu appartenir au défunt de son vivant », estime l’archéologue…

Source : La Voix du Nord – Lire la suite ici

L’Oise, un paradis pour les archéologues

« On peut attester la présence humaine depuis le paléolithique, l’époque des chasseurs-cueilleurs. » C’est avec le sourire aux lèvres que Jean-Luc Collart, conservateur régional de l’archéologie des Hauts-de-France, décrit le territoire de l’Oise. Le département compte en effet des vestiges « par milliers ».

Trois d’entre eux feront notamment l’objet de conférences à Amiens et à Lille à partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi, pour les Journées régionales de l’archéologie, organisées par le ministère de la Culture. Il y sera question des traces de l’homme préhistorique à Choisy-au-Bac, des occupations gallo-romaines dans le nord du département et du passé médiéval — mais pas seulement — de Montépilloy.
« Le département est caractérisé par une population dense dès le IIIe siècle, en raison de la qualité des terres agricoles et de la rivière Oise, utilisée pour le transport des populations et des marchandises. D’où une grande densité de vestiges », explique Jean-Luc Collart…

Source : Le Parisien – Lire la suite ici

Château de Caen (14) : un diagnostic archéologique révèle de nouveaux trésors

Après trois semaines de diagnostic archéologique, le château vient de révéler de nouveaux trésors. Détails.

Dans le cadre du Schéma Directeur du Château, la Ville de Caen a confié à l’INRAP (Institut National de recherches Archéologiques Préventives), sous l’égide de l’Etat – DRAC, la réalisation d’un diagnostic archéologique. Il s’agissait, dans un premier temps, de fouiller certaines zones qui ne l’avaient pas été de façon approfondie précédemment.
Ce diagnostic archéologique a été réalisé durant trois semaines au Château. Une vingtaine de tranchées ont été ouvertes afin de reconnaître les vestiges anciens encore préservés sous le sol actuel. Les résultats de ces recherches offrent une vision complétée, voire renouvelée, du château de Caen…

Source : Liberté – Lire la suite ici

Poissy (78) : le projet immobilier à l’arrêt après la découverte de vestiges de l’Antiquité

Le promoteur immobilier Nexity voit son projet de résidence derrière la mairie de Poissy prendre du retard à la suite de découverte de vestiges de l’Antiquité et du Moyen Âge.

Dans le cadre d’une fouille préventive, obligatoire avant le début de la construction de ces logements, les archéologues ont mis au jour, sur ce site qui accueillait au XIIIe et XIXe siècles le marché aux bestiaux, des objets correspondant à quatre phases d’occupations anciennes, allant de la protohistoire (10 000 avant Jésus-Christ), jusqu’au XIXe siècle…

Source : Le Parisien – Lire la suite ici

Sous le chantier de Furiani (2B) les vestiges d’un village antique

Des archéologues ont mis au jour un hameau d’habitation datant du IIe siècle après J.-C. sur un terrain destiné à accueillir des logements sociaux. La découverte pourrait suspendre les travaux, voire y mettre un terme

Dans un champ de la plaine de Furiani, une demi-douzaine de personnes scrutait hier le sol avec attention. Quelques membres de la municipalité et des habitants du lieu, tous tête penchée en direction des tranchées fraîchement creusées par un binôme de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Source : Corse Matin – Lire la suite ici

Les fouilles reprennent sur le site du Saint-Mont à Saint-Amé (88)

Après la pause estivale, les recherches sur le site du Saint-Mont ont recommencé, permettant aux chercheurs de faire chaque jour des découvertes inédites.

Ils font chaque jour des découvertes totalement inédites en Europe. Thomas Chenal, jeune chercheur de l’université de Besançon qui reprendra la suite de Charles Kraemer, chercheur à l’université de Lorraine, sont deux passionnés du site du Saint-Mont, essentiellement situé sur la commune de Saint-Amé. Un site qui accueille de nouveau les seaux et truelles depuis 2012. Et depuis quatre semaines, les travaux, notamment ceux concernant le cimetière devant la chapelle Sainte-Claire, ont repris. Les vestiges de deux chapelles sont visibles sur le site et émerveillent les trente à quarante visiteurs qui grimpent, chaque jour, tout en haut de la colline du Saint-Mont…

Source : Vosges Matin – Lire la suite ici